Anna Guého et Ryota Hasegawa, danseurs du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, reçoivent le Prix Clerc Milon de la Danse 2021

Anna Guého et Ryota Hasegawa, danseurs du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, reçoivent le Prix Clerc Milon de la Danse 2021

Le 23 octobre 2021, s’est tenue la troisième édition du Prix Clerc Milon de la Danse au Grand Théâtre de Bordeaux. Créé en 2016 par la Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild, il récompense deux danseurs du Corps de Ballet de l’Opéra National de Bordeaux. Cette année, Anna Guého et Ryota Hasegawa ont reçu le Prix Clerc Milon de la Danse 2021 des mains de Philippe Sereys de Rothschild, Président de la Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild, sa famille, et de Brigitte Lefèvre, Présidente du Jury.

De gauche à droite : Dimitri Boutleux, José Martinez, Julien de Beaumarchais de Rothschild, Camille Sereys de Rothschild, Anna Guého, Ryota Hasegawa, Philippe Sereys de Rothschild, Brigitte Lefèvre, Alice Renavand, Eric Quilleré, Jean-Pierre de Beaumarchais, Harmonie Lecerf, Marc Minkowski.

Le Prix Clerc Milon de la Danse incarne l’amour de l’art de la danse de la baronne Philippine de Rothschild et son lien fidèle avec l’Opéra National de Bordeaux. Depuis 2016, Philippe Sereys de Rothschild, Camille Sereys de Rothschild et Julien de Beaumarchais de Rothschild, grâce à la Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild, cultivent cette relation au travers de cette récompense qui distingue à chaque édition, deux talents du Corps de Ballet de l’Opéra National de Bordeaux. Ce prix est décerné par un Jury de trois grands professionnels internationaux de la danse.

« Ma famille et moi sommes heureux de pouvoir décerner ce 3ème Prix Clerc Milon de la Danse, et remettre à l’honneur les arts de la scène après cette période difficile pour le monde de la culture. Ces jeunes danseurs du Corps de Ballet de l’Opéra de Bordeaux, n’ont cessé de travailler avec passion pour révéler leur talent et être au sommet de leur art. Ce sont ces valeurs, communes au monde du vin et de la danse et qui vont au-delà des prestations artistiques, que nous récompensons également au travers de ce prix. » – Philippe Sereys de Rothschild – Président de la Fondation d’entreprise Philippine de Rothschild.

Pour sélectionner ces deux espoirs de la danse, le Jury, composé de Brigitte Lefèvre, Présidente, José Martinez et Alice Renavand ont assisté à plusieurs représentations données par le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux durant ces deux dernières saisons :  la Soirée McGregor / Preljocaj / Ekman en octobre 2019, Cendrillon de David Bintley en décembre 2019, la Soirée Peck / Robbins en octobre 2020 et la Soirée 4 Tendances en avril 2021.

Anne Guého et Ryota Hasegawa – Lauréats du Prix Clerc Milon de la Danse 2021

D’origine mauricienne et japonaise, les deux danseurs insulaires Anna Guého et Ryota Hasegawa ont construit leur carrière à Paris, Montréal, Yokohama ou Londres, avant de partager la scène de l’Opéra National de Bordeaux, dont ils intègrent respectivement le Corps de Ballet en février 2016 et août 2018.

Ils succèdent à Alice Leloup et Marc-Emmanuel Zanoli récompensés par le Prix Clerc Milon de la Danse 2018.

« Ces deux jeunes artistes représentent chacune et chacun, la force, le talent, l’énergie, et l’esprit de renouveau du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, en plein envol. » – Brigitte Lefèvre – Présidente du Jury du Prix Clerc Milon de la Danse.

Les trophées du Prix Clerc Milon de la Danse 2021

Les Lauréats du Prix Clerc Milon de la Danse 2021

Anna Guého

Anna Guého se forme au Jeune Ballet Mauricien (2005-2010) puis au Conservatoire National Supérieur de Musique de danse de Paris et le Junior Ballet. Danseuse supplémentaire, elle intègre le Corps de Ballet de l’Opéra National de Bordeaux en février 2016.
Elle danse les chorégraphies de Charles Jude Casse-Noisette, Le Lac des cygnes, Pas de six et Wilis/Giselle, Coppélia, Roméo et Juliette, Don Quichotte, Suite en Blanc de Serge Lifar, La Tempête et Le Messie de Mauricio Wainrot, Mariées défuntes/La Reine morte de Kader Belarbi, La Vie parisienne de Kader Attou, Petite Mort de Jirí Kylián, The Concert de Jerome Robbins, Blanche Neige d’Angelin Preljocaj, La Fille mal gardée de Frederick Ashton, Paz de la Jolla de Justin Peck, Notre-Dame de Paris de Roland Petit, Ghost d’Angelin Preljocaj, Cacti d’Alexander Ekman, Cendrillon de Davi Bintley, In the Night de Jerome Robbins, Celestial de Garrett Smith…
Elle participe aux créations de Just Before Now de Xenia Wiest, Sur la grève et B comme… de Nicolas Le Riche.

Ryota Hasegawa

Ryota Hasegawa débute la danse au Ballet Studio Hasegawa à Yokohama (Japon). Il rejoint la Royal Ballet Upper School en 2015 dont il est diplômé en 2018. Il y danse la danse gitane dans Les Deux Pigeons de Frederick Ashton, Echad MI Yodea d’O. Naharin, Concerto de Kenneth Macmillan et Le Mariage d’Aurore, adaptation de La Belle au bois dormant d’Anthony Dowell. Il se produit également dans les productions du Royal Ballet : Alice au pays des merveilles de Christopher Wheeldon, Giselle de Kenneth Macmillan, Manon et Le Lac des cygnes de Liam Scarlett.
Il remporte le Premier prix du Tokyo Ballet City (2015) et le Second prix du Youth American Grand Prix au Japon également. Ryota Hasegawa intègre le corps de Ballet de l’Opéra National de Bordeaux en août 2018 et danse dans Blanche Neige d’Angelin Preljocaj, Colas dans La Fille mal gardée de Frederick Ashton, Paz de la Jolla de Justin Peck, Notre-Dame de Paris de Roland Petit, Cacti d’Alexander Ekman, Le Prince dans Cendrillon de David Bintley, Celestial de Garrett Smith…

Les Membres du Jury du Prix Clerc Milon de la Danse 2021

Brigitte Lefèvre, Présidente

Danseuse et chorégraphe, après dix ans dans le corps de Ballet de l’Opéra de Paris, Brigitte Lefèvre fonde, avec Jacques Garnier, le Théâtre du Silence, implanté à La Rochelle en 1974. En 1985, elle rejoint le Ministère de la Culture et deviendra la première Déléguée à la danse.
Administratrice générale de l’Opéra Garnier en 1992, elle est nommée Directrice adjointe en 1994 puis Directrice de la danse l’année suivante. Elle demeure à la tête du ballet de l’Opéra de Paris jusqu’à novembre 2014. Elle est Directrice artistique du Festival de danse de Cannes, Présidente de l’Orchestre de Chambre de Paris et Présidente de la Scène Nationale La Comédie de Clermont-Ferrand. Brigitte Lefèvre est Commandeur de la Légion d’honneur, de l’ordre national du Mérite et des Arts et des Lettres.

Alice Renavand

Elle entre à l’école de Danse de l’Opéra national de Paris en 1990 et c’est sept ans plus tard, à l’âge de 17 ans, qu’elle est engagée dans le Corps de ballet. Alice Renavand se voit attribuer en 2008, le Prix AROP de la Danse.
Elle est nommée Première danseuse en 2012. À l’issue de la représentation du Parc (Angelin Preljocaj), le 20 décembre 2013, où elle interprétait pour la première fois le rôle principal féminin, elle est nommée Étoile.

José Martinez

Le Premier prix de Lausanne, en 1987, lui ouvre les portes de l’École de danse de l’Opéra de Paris. Il est engagé l’année suivante dans le Corps de ballet. C’est à l’issue de la représentation de La Sylphide, le 31 mai 1997, qu’il est nommé Étoile. Il se voit attribuer de nombreux prix pour l’ensemble de sa carrière de danseur à l’Opéra de Paris ou en tant qu’invité dans les plus grandes compagnies du monde.
Également chorégraphe, José Carlos Martinez signe sa première création en 2002. En 2008, il forme le groupe « José Carlos Martinez en Compagnie » qui se produit régulièrement en Europe et particulièrement en Espagne.
De 2011 à 2019, il est directeur artistique de la National Dance Company. Les derniers projets du chorégraphe l’ont conduit à Vienne, Ljubljana et en Croatie. José Carlos Martinez est Officier des Arts et Lettres.


Fondation d'Entreprise Philippine de Rothschild, Château de Versailles, Voyage d'hiver

Voyage d’hiver au Château de Versailles

Voyage d’hiver au Château de Versailles

 

Après Olafur Eliasson à Versailles, Versailles et l’Indépendance américaine, La Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild apporte son soutien à l’exposition Voyage d’hiver qui réunit pour la première fois 17 artistes dans le cadre magique des jardins et bosquets du château de Versailles.

Du 22 octobre 2017 au 7 janvier 2018 le château de Versailles propose un parcours inédit dans les jardins.

Fondation d'Entreprise Philippine de Rothschild, Château de Versailles, Voyage d'hiver

Extraits de la présentation de l’exposition du site internet du Château de Versailles : « Quatre fontaines historiques donnent au jardin un mouvement giratoire qui suit le rythme des saisons. « Voyage d’hiver » accompagne pour trois mois ces métamorphoses en proposant une promenade méditative au cœur du parc qui bascule doucement dans le froid et le gel.

Pour transformer la flânerie du visiteur en une expérience personnelle et rendre perceptibles les mutations de la nature, seize artistes contemporains apportent leur vision, ponctuent le voyage de leur sensibilité et de leur poésie. De pays, de genres et de générations diverses, de notoriété confirmée ou à venir, ils créent ensemble les jalons d’un chemin onirique tracé au détour des allées et des bosquets, dans le sens inverse de celui que suivait le Roi Soleil.

Et pour relier les œuvres entre elles, un texte de la romancière Céline Minard sert de fil conducteur à ce voyage d’hiver, qui n’est pas sans rappeler les lieder éponymes de Franz Schubert.

Artistes

– Marguerite Humeau, dans le Bosquet de l’Arc de Triomphe
– David Altmejd, dans le Bosquet des Trois Fontaines
– John Giorno, dans le Bosquet des Bains d’Apollon
– Mark Manders, dans le Bosquet de l’Etoile
– Dominique Petitgand, dans le Bosquet du Dauphin
– Jean-Marie Appriou, dans le Bosquet de l’Obélisque
– Cameron Jamie, dans le Bosquet de l’Encelade
– Hicham Berrada, dans le Bosquet des Dômes
– Ugo Rondinone, sur l’Esplanade du Char d’Apollon
– Sheila Hicks, dans le Bosquet de la Colonnade
– Tomás Saraceno, dans le Jardin du Roi
– Anita Molinero, proche du Bassin du Miroir
– Louise Sartor, dans le Passage du Labyrinthe
– Oliver Beer, dans le Bosquet de la Girandole
– Rick Owens, dans le Bosquet de la Reine
– Stéphane Thidet, dans le Bosquet de la Salle de Bal

Retrouvez toutes les informations sur le site du Château de Versailles

Olafur Eliasson Versailles Fondation d'Entreprise Philippine de Rothschild

Olafur Eliasson à Versailles

Olafur Eliasson à Versailles

Olafur Eliasson Versailles Fondation Philippine de Rothschild

La Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild a décidé d’accorder son premier soutien à une grande exposition en étant mécène de celle consacrée à Olafur Eliasson au Château de Versailles.
Après son père le Baron Philippe, Philippine de Rothschild a voulu que des artistes contemporains s’exposent de façon originale sur les étiquettes de Mouton Rothschild.
Depuis soixante-dix ans, ces artistes ont bâti un « musée » particulier. Certains d’entre eux ont été accueillis dans ce lieu unique qu’est le château de Versailles.
C’est ce lien, invisible, singulier qui conduit la Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild à apporter son soutien à l’exposition d’Olafur Eliasson et à encourager, à Versailles, le dialogue entre le passé et le présent.

Né au Danemark en 1967, Olafur Eliasson jouit d’une reconnaissance internationale. Son travail sonde la perception, le mouvement, l’expérience physique, et le sentiment de soi. Il est surtout connu pour ses installations spectaculaires, comme la très populaire The weather project (2003) dans le « Turbine Hall » de la Tate Modern à Londres, a été vue par plus de deux millions de personnes, ou The New York City Waterfalls (2008), quatre grandes cascades artificielles installées sur les berges de Manhattan et Brooklyn. Cet été pour la première fois, Eliasson présentera 5 œuvres dans le Château et 3 dans les jardins de Versailles du 7 juin au 30 octobre 2016.
Olafur Eliasson exposera plusieurs œuvres au sein du domaine de Versailles du 7 juin au 30 octobre 2016.

Les premières actions

Les premières actions

obelisque_793x593

La Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild se veut à la fois le reflet d’un certain art de vivre qui anime la société Baron Philippe de Rothschild S.A., et celui des passions et de la carrière artistique de Philippine de Rothschild. La Fondation débute donc ses activités en soutenant le travail d’organismes culturels ayant à cœur de favoriser l’originalité créatrice.

Pour réaffirmer son ancrage dans le paysage bordelais et soutenir de jeunes artistes, la Fondation d’Entreprise a décidé la création, avec l’Opéra National de Bordeaux, d’un prix Clerc Milon de la Danse. Ce prix récompensera un ou plusieurs membres du corps de ballet de l’Opéra et sera remis à Clerc Milon le 6 juillet 2016.

Trois associations culturelles sont également accompagnées cette année dans leurs projets et développements :

Les Talens Lyriques afin de faire réaliser des éditions musicales et les rendre accessibles gratuitement à un large public ;
Quatuors à Bordeaux qui organise le 8ème concours international de Quatuor à Cordes ;
Le Festival d’Automne à Paris qui accompagne et produit des artistes dans le domaine du théâtre, de la musique ou de la danse…

D’autres projets et manifestations artistiques seront soutenus au cours de cette année 2016. Rendez-vous donc prochainement dans cette rubrique.

Fidèle à la politique de mécénat conduite par Baron Philippe de Rothschild S.A., depuis de nombreuses années, la Fondation d’Entreprise Philippine de Rothschild a également apporté son soutien financier à une trentaine d’organismes qui agissent pour l’intérêt général, que ce soit l’action humanitaire, la recherche médicale, l’action sociale et éducative, etc.

La Fondation d’Entreprise a aussi initié la création d’un prix du Personnel de Baron Philippe de Rothschild S.A. afin que ses équipes choisissent et récompensent le ou les projets qu’elles auront à cœur d’encourager et soutenir.